Vous êtes ici : Accueil > Enseignements > Arts > Charles Edouard Jeanneret- Gris
Par : andre
Publié : 13 février 2012

Charles Edouard Jeanneret- Gris

HISTOIRE DES ARTS

Charles Edouard Jeanneret- Gris

LE CORBUSIER

Né le 16 octobre 1887 en Suisse, mort le 27 août 1965 en France. Il fut naturalisé par la France en 1930.

C’est l’un des représentants de l’architecture moderne (Mouvement Moderne). Il n’est pas seulement architecte*, c’est aussi un urbaniste*, un designer*, un peintre. Il révolutionne l’architecture avec l’invention de l’unité d’habitation* pour l’habitat collectif et avec ces 5 points de l’architecture moderne, qu’il met en pratique dans la villa Savoye de Poissy (78).

La villa Savoye

Construite entre 1928 et 1931, à la demande de Pierre Savoye (riche courtier en assurance de Gras- Savoye) pour en faire une villa de week-end. Cette construction est la parfaite illustration issue des recherches formelles sur la théorie des ponts de l’architecture moderne : les pilotis, les toits jardins, le plan libre, la fenêtre ouverte et la façade libre.

- Les pilotis : Sortes de colonnes modernes sur lesquels reposent la dalle de l’habitat, qu’il argument ainsi : c’est l’innovation technique apporté par le ciment armé qui permet toutes ces prouesses. Une habitation ainsi élevée du sol se place à l’abri de tous les inconvénients hygiéniques, le jardin peut ainsi s’étendre sous l’habitat sans limite.

- Les toits jardin : C’est une attaque frontale contre les toits traditionnels et permet grâce à la rétention des eaux de pluies de créer des jardins qui améliorent le confort thermique été comme hiver.

- Le plan libre : A pour ambition de privilégier un concept de poutres et de poteaux en lieu et place des murs porteurs traditionnels, offrant ainsi une flexibilité du plan grâce à la mobilité des cloisons, conçues comme des membranes.

- La fenêtre en longueur  : Elle découle du plan libre. Plus de murs porteurs, les poteaux en ciment armés permettent de courir sur toute la façade de grandes baies vitrées.

- La façade libre : Elle peut prendre la forme que l’on veut, courbes, angles, trouées ouvrant sur le jardin. Tout devient possible.

Dans un contexte économique, politique et social en pleine mutation. Le Corbusier répond à un grand problème social du début du XXème siècle : le logement de masse. Et parallèlement, il souhaite affirmer tout ce que l’architecture de l’entre- deux guerres veut symboliser : la perfection de la machine à habiter, la pureté des lignes, la fluidité de l’espace, et la présence de la lumière naturelle dans tous l’habitat et un certain respect envers les canons de l’architecture classique.

GLOSSAIRE

  • Architecte : Professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d’une œuvre architecturale pour le compte d’une propriétaire (particulier, société, collectivité publique).
  • Urbaniste : Son rôle est de planifier l’agencement des activités humaines sur les territoires en vue de réaliser un développement et un aménagement durable des villes et des campagnes.
  • Designer : Spécialiste du design. Esthétique industrielle appliquée à la recherche de formes nouvelles et adaptées à leurs fonctions.
  • Unités d’habitation : Dans un habitat collectif, Le Corbusier crée une cellule individuelle sur 2 niveaux. « il s’agit d’une formule devant allier une grande rapidité d’exécution, et donc la mise en disposition de nombreux logements et représentant les réalisations les plus modernes de l’hygiéne, de l’esthétique et du confort ». Le Corbusier veut réunir au sein des « cités radieuses » 5 principes de la vie citadine moderne : se loger, se déplacer, se récréer, se restaurer et travailler.